protestinfo

S'abonner à flux protestinfo
Agence de presse protestante en suisse romande
Mis à jour : il y a 1 heure 52 min

Découvertes intérieures et découvertes de l’autre au programme des Terreaux

ven, 05/26/2017 - 09:00

L’ancien temple devenu théâtre a présenté sa nouvelle saison. Quinze spectacles de théâtre, musique et danse sont à l’affiche entre octobre 2017 et mai 2018. Parmi ceux-ci, on compte cinq créations.

Photo: «Le Blues de la tortue», Compagnie Paradoxe, à voir en février 2018. 

Par Joël Burri

L’Espace culturel des Terreaux a intitulé sa saison 2017-2018 «Un bateau pour le rêve», pourtant derrière ce titre onirique, c’est bien aux questions de société que le programme laisse une large place. Violence conjugale, le lobbying dans les institutions politiques, l’antisémitisme, la recherche de ses racines ou la peur de la mort sont autant de thèmes abordés dans l’un ou l’autre des 15 spectacles proposés dès la rentrée dans l’ancien temple de la rue des Terreaux, à Lausanne.

Brèves

ven, 05/26/2017 - 08:00

Barack Obama appelle à un renouveau de l’ordre mondial
Choix de l’architecte pour le nouveau bâtiment de Saint-Loup
Lutte contre la famine: le G7 doit intervenir en urgence
Engagement autour de l’Etat de droit entre musulmans bosniaques et protestants suisses

«Réapproprions-nous nos valeurs d’accueil»

mer, 05/24/2017 - 08:15

La campagne nationale «Annoncer la couleur», lancée par l’Entraide protestante suisse, valorise les actions citoyennes de solidarité. Elle encourage chacun à affirmer les valeurs d’accueil de la Suisse. Interview de Magaly Hanselmann, secrétaire romande de l’EPER.

Photo: Lancement de la campagne «Annoncez la couleur», à Berne ©EPER

Propos recueillis par Marie Destraz, «Réformés»

Du mois de mai au mois de juin, l’Entraide protestante suisse (EPER) lance la campagne «Annoncer la couleur». Quel en est l’objectif?

La population suisse a pris conscience de la détresse humaine des réfugiés qui arrivent sur notre territoire au péril de leur vie. De nombreux mouvements citoyens ont émergé. La campagne veut les valoriser. L’EPER offre une plateforme internet pour que particuliers et ONG présentent leurs activités auprès des réfugiés. Pour sa première édition en 2016, 124 partenaires ont répondu à l’appel. Associations de la société civile, organisations, communautés paroissiales, partis et entreprises, tous sont devenus des ambassadeurs d’«Annoncer la couleur». Et en signe de solidarité envers les réfugiés et de volonté de s’engager pour une Suisse humaine, nous invitons chacun à porter un bracelet arborant le slogan de la campagne. L’an passé, on nous en a commandé 45’000 en Suisse. Cette année, nous allons plus loin en proposant un speed dating aux différents acteurs, pour favoriser la rencontre entre les actions citoyennes, les personnes qui souhaitent s’engager et les personnes réfugiées.

Ce bracelet est-il l’arme la plus efficace face aux stéréotypes?

L’élan de solidarité ne doit pas retomber. Si le nombre d’arrivées est actuellement en baisse, les réfugiés sont là et continuent d’entrer en Suisse. Ce bracelet est un acte citoyen courageux. Le porter signifie se réapproprier une identité suisse en phase avec les valeurs humaines de l’accueil. C’est rappeler aussi qu’il existe d’autres discours que celui de la peur. Il est un moyen d’engager la discussion sur le sujet en dehors des cercles de convaincus. C’est ainsi que les mentalités changeront. Pour autant, nous ne faisons pas d’angélisme. Nous invitons chacun à se confronter à ses stéréotypes par le biais d’actions concrètes menées sur le terrain. Pour se rendre compte de la richesse de la diversité, il faut la vivre.

Le 5 juin 2016, les Suisses ont accepté la révision de la loi sur l’asile. N’est-ce pas déjà un signal que les mentalités ont changé?

L’enjeu de la révision de la loi sur l’asile était celui d’offrir une assistance juridique gratuite aux réfugiés. Or, pour qu’ils en bénéficient, il faut que des ONG disposées à le faire bénéficient de moyens. Les discussions sur la mise en œuvre sont en cours entre les autorités et les associations. Toutefois, sur le terrain, la situation reste précaire pour ces personnes en exil et vulnérables. Nous ne pouvons faire l’impasse sur une mobilisation citoyenne. La révision de la loi prévoit l’ouverture de centres fédéraux avec une plus grande capacité d’accueil, dans lesquels les requérants d’asile séjourneront plus longtemps qu’aujourd’hui. On peut craindre qu’une évolution en vase clos soit peu propice à l’intégration. Quels seront leurs contacts avec l’extérieur? Les initiatives de la société civile seront donc essentielles. En effet, ce n’est qu’avec une mobilisation citoyenne que les questions liées aux droits humains ont une chance de figurer à l’agenda politique, dans la mise en œuvre de la politique migratoire, sans quoi, elles n’existent pas.

 

Informations pratiques

Découvrez les activités organisées pour venir en aide aux personnes réfugiées en Suisse, trouvez la liste des manifestations organisées pendant la campagne et commandez le bracelet, sur www.annoncer-la-couleur.ch.

Trois dates à retenir le 17 juin, dès 15h30 à l’Espace Dickens à Lausanne, Journée nationale des réfugiés; le 18 juin, dimanche des réfugiés des Eglises; le 20 juin, Journée mondiale des réfugiés. www.eper.ch

Henry Mottu: La théologie n’a plus de penseurs politiques

mar, 05/23/2017 - 08:20

«Reinhold Niebuhr» retrace une histoire personnelle, mais c’est aussi l’écho d’une théologie politique publique aux Etats-Unis entre les années 1930 et 1950. Le théologien Henry Mottu vient de publier un livre sur cette figure protestante. Entretien

Propos recueillis pas Caroline Amberger

Henry Mottu, à l’heure actuelle existe-t-il encore des théologiens politiques?

J’essaie de me rehausser et de sortir des contextes décevants dans lesquels nous sommes, pour nous stimuler à prendre la mesure théocentrique des problèmes.

Il n’y a plus de personnalités capables d’avoir des paroles prophétiques comme Barth et Niebuhr en ont eu. La théologie devient bien pensante et c’est un peu le problème, alors qu’elle devrait rester critique du discours politique. La dernière théologie politique est celle de la théologie de la libération. Gustavo Gutiérrez est parti d’un problème particulier, celui des sans voix et de la pauvreté. Il a relu toute la Bible, réinterprété les prophètes de l’Ancien Testament, le sermon sur la montagne. Nous ne sommes plus capables de partir d’un problème précis pour l’universaliser et faire une relecture de la Bible. Les jeunes générations devront reprendre le flambeau, et je ne sais pas d’où elles partiront.

Réveillez le Luther qui sommeille en vous

lun, 05/22/2017 - 13:30

A l’occasion de la fête de l’Eglise protestante de Genève, dimanche autour de la cathédrale Saint-Pierre, Médias-pro a dévoilé la nouvelle mouture de l’un de ses logiciels.

Redécouvrir le Dieu caché

ven, 05/19/2017 - 08:15

Et si les grands courants de la théologie moderne ne convenaient plus à la société actuelle? Réformer l’Eglise, oui! Mais selon quelles prémisses fondamentales? L’Espace culturel des Terreaux organise un débat sur le concept de Dieu, lundi 22 mai, à Lausanne.

Photo: CC (by-nc-nd) Ynot-Na 

Par Laurence Villoz

«Dieu est un thème dont les religions n’ont pas le monopole», lâche le théologien et philosophe Jean-Marc Tétaz. Dans le cadre des débats «Revisiter la Réforme», l’Espace culturel des Terreaux propose pour cette cinquième rencontre de s’intéresser au concept de Dieu, lundi 22 mai, de 19h à 21h. Sur la thématique «Dieu caché – Dieu révélé: Dieu comme négation et affirmation», le professeur de théologie de l’Université de Strasbourg Marc Vial et Jean-Marc Tétaz débattront de l’impact de la conception de Dieu sur le christianisme dans notre société actuelle.

Une révolution virtuelle en marche

jeu, 05/18/2017 - 09:15

Protestinfo propose régulièrement des éditos rédigés par des membres des rédactions de Médias-pro.

Joël Burri, rédacteur responsable de Protestinfo, partage ses impressions au retour d’un colloque sur la réalité virtuelle.

Photo: Un smartphone dans un cartonnage, la solution la plus accessible pour s’immerger dans un monde virtuel CC(by)Detlef La Grand

Un casque composé d’un écran et d’un détecteur de mouvement: un smartphone glissé dans un astucieux cartonnage fait l’affaire. Il n’en faut pas plus pour découvrir la réalité virtuelle VR, prononcez Vihârr pour faire branché. Chaque œil perçoit une image différente, ce qui permet de reconstituer le relief, et l’image est calculée en temps réel afin de suivre tous les mouvements de tête. Le petit sentiment nauséeux, ressenti lors des premières secondes d’essai s’estompe très vite pour laisser place à l’émerveillement.

Brèves

jeu, 05/18/2017 - 08:00

Sur les traces de Marie Torel 
L’intégrale de la correspondance de Théodore de Bèze 
Formation pour les organisations musulmanes

Sur les traces de Marie Torel

Nauchâtel – Dans le cadre du Jubilé de la Réforme, l’Eglise évangélique réformée du canton de Neuchâtel organise des promenades historiques «Marie Torel» les samedis 20 mai, 26 août et 28 octobre, à 10h30, au cœur de Neuchâtel. Passant entre autres par le Péristyle de l’Hôtel de Ville, la Place du Coq d’Inde ou l’escalier de la sorcière, cette balade mène sur les traces de Guillaume Farel, à travers le regard de Marie Torel, l’épouse du théologien. Une façon de découvrir les conditions de vie des femmes au XVIe siècle. Les intéressés peuvent également effectuer la promenade en solitaire avec leur smartphone. Renseignements et inscriptions auprès d’Elisabeth Reichen: 078 703 48 41 ou elisabeth.reichen@eren.ch   

L’intégrale de la correspondance de Théodore de Bèze

Publication – La maison d’édition genevoise Droz publie les 43 volumes qui regroupent l’intégralité de la correspondance du théologien Théodore de Bèze. Humaniste et fervent défenseur de Calvin, Théodore de Bèze a également été le premier recteur de l’Université de Genève de 1559 à 1563. Sa correspondance est une source d’une grande valeur pour l’étude de la seconde moitié de XVIe siècle.

Formation pour les organisations musulmanes

Fribourg – Le Centre suisse islam et société (CSIS) de l’Université de Fribourg a organisé 25 ateliers, entre septembre 2016 et mai 2017, à travers toute la Suisse et réunissant 450 participants. Ces rencontres, répondant à une demande de formation des organisations musulmanes, ont permis de mettre en lumière les besoins très diversifiés. Notamment, la définition des rôles et des identités religieuses dans le contexte scolaire, l'aumônerie, ou encore l'image des musulmans et de l'islam dans les médias suisses.

«Les apocryphes ne sont pas que des historiettes. Ils peuvent être porteurs de théologies très profondes»

mer, 05/17/2017 - 08:45

Enrico Norelli, professeur d’histoire du christianisme à l’Université de Genève va prendre sa retraite. Mercredi et jeudi, un colloque sur les réécritures bibliques dans le christianisme primitif est organisé en son honneur. Interview.

Propos recueillis par Joël Burri

Quel est votre matériau de travail comme spécialiste de l’histoire et de la littérature des premiers chrétiens?

Dans les sources qui permettent de reconstituer l’histoire, il y a, toutes les formes d’expression des premiers groupes de chrétiens. La représentation traditionnelle est qu’il y a d’abord le Nouveau Testament, c’est-à-dire ce groupe d’écrits qui ont été réunis dans ce recueil devenu canonique pour les chrétiens; et que viennent ensuite d’autres textes, les écrits «patristiques». Aujourd’hui, la plupart des chercheurs reconnaissent qu’il ne faut pas se limiter aux textes reconnus comme canoniques, voire les privilégier, mais qu’il faut travailler tous les premiers écrits chrétiens pour reconstituer l’histoire des premiers croyants en Jésus. Il y avait aussi d’autres évangiles, lettres, actes d’apôtres et apocalypses qui ont fini par être écartés du corpus canonique. En partie, cette littérature a disparu, mais ce qui nous est parvenu est extrêmement important pour comprendre la diversité et la richesse du premier christianisme.

Lumières sur les Nuits des Eglises

mar, 05/16/2017 - 08:15

Lausanne et Neuchâtel organisent leur Nuit des Eglises en mai. Deux rendez-vous pour découvrir des lieux et des communautés. 

Photo: La Cathédrale de Lausanne CC (by-nc-nd) Gustave Deghilage 

Par Marie Destraz (Réformés)

Trop souvent closes la journée, les églises ont choisi l’obscurité pour s’ouvrir. Chaque année, les visiteurs se laissent tenter par la lumière qui s’échappe de ces lieux de culte chrétiens. Ils en foulent le parvis, attisés par la curiosité. En mai, les villes de Lausanne, Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds organisent leur propre Nuit des Eglises. 

Voyage aux sources mystiques de l’Amazonie

lun, 05/15/2017 - 08:15

Des Suisses en quête d’expériences spirituelles partent chaque année en Amazonie consommer de l’Ayahuasca, un breuvage chamanique ancestral. Le vaudois Guido Albertelli, ancien professeur de philosophie, est l’un d’entre eux. Rencontre.

Par Martin Bernard, texte et photo

«C’est le genre de motifs qui surgissent lors des visions». Guido Albertelli, 54 ans, nous reçoit dans son bel appartement lausannois situé à quelques encablures du lac Léman. Il nous explique la signification d’une tapisserie représentant des sortes de fresques géométriques colorées typiques de l’art chamanique sud-américain. L’homme fait partie de ces Suisses (leur nombre exact est inconnu) partant chaque année en Amazonie pour effectuer des «retraites initiatiques» en consommant, notamment, de l’Ayahuasca. Ce breuvage psychotrope à base de plantes est utilisé traditionnellement par les chamanes de certaines tribus amazoniennes pour entrer en contact avec les «esprits de la nature», dans un but divinatoire ou pour guérir des malades.

Sauver la nature! Vraiment?

ven, 05/12/2017 - 08:15

Protestinfo laisse régulièrement carte blanche à des personnalités réformées.

Jean-François Ramelet, pasteur, responsable de «l’esprit-sainf — une oasis dans la ville» à Lausanne prend position sur la révision de la Loi fédérale sur l’énergie soumise au vote le 21 mai prochain (Stratégie énergétique 2050)

Photo: CC(by) Thomas Kohler 

Dans la nuit du 18 au 19 avril dernier, un épisode de gel noir décime le vignoble en Valais. De nombreux arboriculteurs sont également touchés et des vignobles vaudois ne sont pas épargnés. La féerie des images des bougies allumées sur les coteaux nous ferait presque oublier l’ampleur du drame. Des hommes ont tout perdu en quelques heures.

Une «mosquée» ouverte et transparente

jeu, 05/11/2017 - 08:30

Sur fond de polémique l’association Dituria organise une journée portes ouvertes pour inaugurer son nouveau centre culturel et cultuel le 20 mai prochain

Par Caroline Amberger

«Tous les indicateurs sont au vert: Dituria ce sont des musulmans modérés qui respectent la laïcité et ont une volonté d’ouverture aux autres, il n’y a aucun souci avec cette association sur la commune», a assuré Xavier Magnin, conseiller administratif de la Commune de Plan-les-Ouates lors de la conférence de presse ce 10 mai. Si les médias étaient convoqués dans les nouveaux locaux de l’association à Plan-les-Ouates c’était pour présenter les festivités liées à l’inauguration des lieux, mais la polémique lancée dans un quotidien occupait les esprits. «La communauté albanophone a agi en toute transparence contrairement à certains propos tenus dans la presse», a rectifié l’élu.

Brèves

jeu, 05/11/2017 - 08:15

Refaire le monde à l’afterwork
L’EPER annonce la couleur
Un week-end de fête pour l’Eglise réformée fribourgeoise
La Journée des enfants de l’EERV
Réformer l’Eglise— Réformer la théologie
Unité et diversité des réformes
Sam et Salem sont de retour

Le Prix de la prédication s’ouvre à toutes les confessions chrétiennes

mer, 05/10/2017 - 08:15

Catholiques et évangéliques peuvent désormais participer au Prix suisse de la prédication 2017. Précédemment, il n’était ouvert qu’aux membres de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse.

Photo: La prédication de Paul de Joseph-Benoit Suvée, 1779. 

Par Laurence Villoz

«L’art de la prédication est profondément chrétien, c’est pourquoi nous avons décidé d’ouvrir le Prix 2017 à toutes les confessions chrétiennes plutôt que de le limiter aux Eglises membres de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS), comme c’était le cas lors de la précédente édition en 2015», explique Anne Durrer, chargée de communication de la FEPS, à l’origine du concours. «Cela met en évidence qu’entre les différentes Eglises, il existe un dénominateur commun fondamental qui est l’importance de communiquer la Bonne Nouvelle. Il y a un œcuménisme de la parole qui se joue autour de la proclamation de l’Evangile», ajoute le professeur de théologie Simon Butticaz, membre du jury.

Luther et la philosophie: je t'aime... moi non plus

mar, 05/09/2017 - 10:30

La Faculté de théologie de Genève en collaboration avec l’Institut romand de systématique et d’éthique organise un colloque international sur le thème de «Luther et la philosophie» du 11 au 13 mai à Genève. Une manière de contribuer au jubilé de la Réforme sur un plan académique.

Par Caroline Amberger

Dans le cadre d’un colloque qui se déroulera du 11 au 13 mai à Genève, une quinzaine de spécialistes s’intéresseront à la relation critique et souvent polémique qu’a eue Luther avec la philosophie influençant à son tour une génération de philosophes après lui. En provenance des Etats-Unis, d’Allemagne, d’Angleterre, de Suisse ou de France, théologiens, philosophes et historiens auront une approche interdisciplinaire. Ils aborderont dans leurs spécificités l’influence qu’a eu la pensée du réformateur sur des philosophes comme Kant, Kierkegaard ou Heidegger. A l’inverse, ils vont aussi s’intéresser aux philosophes qui ont influencé Luther. Un héritage parfois récusé basé sur la philosophie de l’Antiquité, du Moyen Age ainsi que de l’époque contemporaine au réformateur.

Les paroisses de l’Eglise réformée du Valais renforcent leurs contributions

lun, 05/08/2017 - 08:10

Rassemblés le samedi 6 mai à Monthey, les délégués du synode de l’Eglise réformée évangélique du Valais ont accepté d’augmenter la contribution des paroisses pour 2018. Un processus qui devrait permettre de couvrir le «déficit structurel».

Photo: Les délégués à Monthey

Par Laurence Villoz

«Les contributions des paroisses représentent aujourd’hui 37% des recettes du budget d’exploitation, soit environ 220'000 francs en 2016. C’est beaucoup, mais ce n’est pas suffisant», lâche Jean-Luc Borel, conseiller synodal et trésorier de l’Eglise réformée évangélique du canton du Valais (EREV). Réuni le samedi 6 mai à Monthey, le synode (l’organe délibérant) a accepté à une large majorité d’augmenter la contribution des paroisses pour 2018 à hauteur de 290'000 francs, soit 10'000 de francs de plus qu’en 2017.

Plonger dans les détails de l’histoire de la Réforme à Genève

ven, 05/05/2017 - 08:15

Grâce à des sources historiques d’une qualité exceptionnelle, l’histoire de la Réforme à Genève est extrêmement bien documentée. Les Archives d’Etat proposent de s’immerger dans cette période à travers une exposition à l’Ancien Arsenal.

Photo: Un des registres exposés aux Archives d'Etat

Par Laurence Villoz

«Les sources historiques qui décrivent l’impact de la Réforme à Genève sont absolument extraordinaires, notamment car la ville n’a pas vécu de guerres ou des grands incendies. Sur le plan des registres du Consistoire par exemple, seul Nîmes possède un patrimoine équivalent en Europe», lâche Anouk Dunant Gonzenbach, archiviste aux archives d’Etat et commissaire de l’exposition «Coté chaire, côté rue. La Réforme à Genève, 1517-1617» présentée jusqu’au 15 décembre 2017, à l’Ancien Arsenal. Ce sont les archives du consistoire de l’Eglise protestante datant de 1542, celles de la Compagnie des pasteurs établies en 1546 et le registre du Conseil – équivalent du Conseil d’Etat – instauré en 1409 qui ont rendu cette exposition possible. Ces sources décrivent sans discontinuité, la politique, la religion et le quotidien des habitants de Genève.

Quand partialité rime avec responsabilité

jeu, 05/04/2017 - 08:09

Protestinfo laisse régulièrement carte blanche à des personnalités réformées.
Le pasteur Blaise Menu, modérateur de la Compagnie des pasteurs et des diacres revient sur les élections présidentielles françaises.

Photo: CC (by-nc) Tonio Vega

A sa fille qui s'apprête à partir en soirée, un père protestant déclare: «Ma fille, je ne vais pas te dire ce que tu dois faire ou ne pas faire. Tu sais ce que tu dois faire...». Inscrite dans l'ADN protestant au point d'avoir été croquée, dans mon souvenir, par Albert de Pury, la scène prête toujours à sourire. Pourtant, au moment où ce savoir s'estompe, où cette sorte d'évidence des valeurs transmises se voit inquiétée, plus rien ne prête à sourire.

Pain pour le prochain épingle LafargeHolcim

mer, 05/03/2017 - 09:20

Pour éviter les problèmes d’images liés au travail des enfants, une filiale du groupe franco-suisse aurait abandonné le travail avec des mineurs artisanaux, laissant toute une région sans ressource. L’entreprise s’en défend.

Photo: Des mineurs artisanaux ©Twerwaneho Listeners Club TLC

Par Joël Burri

Alors que le groupe franco-suisse LafargeHolcim annonce ce mercredi de bons résultats pour le 1er trimestre 2017, avec une progression de 5,3% du chiffre d’affaires, l’ONG protestante Pain pour le prochain publie un rapport mettant en avant les manquements d’une filiale du groupe envers les populations d’une région minière d’Ouganda.

Pages