Collecte de Pâques pour les anciens enfants placés

Les Eglises protestantes versent cette année leur collecte de Pâques au Fonds d’aide immédiate pour les anciens enfants placés. Le Fonds, organisé par la Confédération, n’est pas une indemnisation pour le tort subi, mais un geste de solidarité envers des personnes aujourd’hui âgées qui ont besoin d’aide sans tarder.
Paul Senn, FFV, Kunstmuseum Bern, Dep GKS.©GKS.

Pendant des décennies et jusqu’en 1981, des dizaines de milliers d’enfants et de jeunes adultes en Suisse ont été placés de force dans des familles d’accueil, en foyer, voire en prison, parce qu’ils étaient orphelins ou parce que la société considérait leur modèle familial comme inconvenant. Bon nombre de ces enfants ont été maltraités ou n’ont pas pu suivre de formation professionnelle et beaucoup en subissent les conséquences encore aujourd’hui.

La Suisse a longtemps fermé les yeux sur cette question, mais les choses bougent depuis deux ans, notamment grâce à la Table ronde mise en place en 2013 par la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. La Table ronde réunit régulièrement d’anciens enfants placés, des représentants des autorités, des services sociaux, ainsi que des délégués des Eglises et du monde paysan. Elle a décidé de mettre sur pied sans attendre un fond d’aide immédiate pour les victimes aujourd’hui âgées qui vivent dans le besoin.

Les Eglises protestantes de Suisse ont répondu favorablement à l’appel de la FEPS d’organiser une collecte de soutien au fond d’immédiate durant le printemps 2015. Beaucoup prévoient de l’organiser le dimanche de Pâques, jour de grande affluence au culte. La FEPS met de la documentation à disposition des pasteures et pasteurs intéressés.

Ce geste de solidarité est un premier pas, qui précède le travail de recherche historique encore à mener. En effet, si les exemples positifs existent, notamment celui du pasteur Albert Wild qui a dénoncé les abus dans un livre publié en 1907 déjà, certains autres ministres ont eu un rôle moins reluisant. Or les représentants du corps pastoral avaient une grande influence sur la société d’alors.

Les montants sont versés directement au Fonds d’aide immédiate de la Chaîne du Bonheur (n° de compte: 14-444422-2, IBAN: CH96 0900 0000 1444 4422 2, versement pour la Chaîne du Bonheur, 1211 Genève 8, fonds spécial)

Davantage d’information