Les Églises protestantes tiennent leur assemblée d’été à Berne

Les délégués de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS), réunis du 19 au 20 juin 2017 à l’Hôtel de Ville de Berne, ont vécu une assemblée sous le signe de l’année des « 500 ans de la Réforme ». Le dimanche, un culte festif national avec des invités œcuméniques a été célébré à la Collégiale de Berne.
Thomas Flügge, FEPS

L’Assemblée d’été 2017 (AD) de la FEPS se déroule à Berne à l’invitation des Églises de Berne-Jura-Soleure. Le pasteur Andreas Zeller, président du Conseil synodal des Églises hôtes souhaite la bienvenue aux quelque 70 délégués et invités en provenance des 26 Églises membres de la FEPS.

Élections
À la suite du retrait annoncé de Peter Schmid, vice-président du Conseil de la FEPS, les délégués élisent la thurgovienne Ruth Pfister-Murbach au Conseil de la FEPS. Elle rejoindra le Conseil le 1er janvier 2018 pour la dernière année du mandat 2015-2018.

Michel Müller, président du Conseil de l’Église évangélique réformée du canton de Zurich est élu à la vice-présidence de l’Assemblée des délégués pour le reste du mandat 2017-2018.

Andrea Trümpy, vice-présidente du Conseil de l’Église évangélique réformée du canton de Glaris est élue membre de la Commission de nomination. Cette dernière sera dorénavant présidée par Koni Bruderer, président du Conseil de l’Église évangélique réformée des deux Appenzell.

Message du président du Conseil
Gottfried Locher évoque dans son traditionnel message trois « trésors » reçus au cours de cette année de jubilé, qu’il faudra faire prospérer à l’avenir :
« l’esprit d’unité »: il stimule tout ce que nous partageons et protège la diversité. « La société attend que les confessions chrétiennes se rapprochent, allons de l’avant ! », souligne Gottfried Locher ;
« la certitude de la foi » : la foi est le fondement de la pensée et de l’action chrétienne. « Nous avons un milieu que nous partageons, Jésus Christ. Il faut le rappeler encore et encore » ;
« le goodwill » : celle ou celui qui assume une responsabilité en Église mérite le respect. « La magnanimité est la marque de fabrique des Églises. Soutenons celles et ceux qui donnent un visage à notre Église et  résistons à la tentation d’en parler en mal ».

Mutualisation de la communication
Les délégués de la FEPS prennent connaissance du rapport de mutualisation de la communication des Églises membres de la FEPS. La FEPS est appelée à prendre plus d’initiatives et à jouer un rôle plus actif dans la communication.

« Healing memories »
Un postulat de Michel Müller (ZH) et autres signataires invite le Conseil de la FEPS à examiner l’opportunité d’initier et de mener une démarche de guérison de la mémoire en lien avec les événements de la Réforme. Les délégués expriment ainsi leur souhait qu’après la célébration œcuménique nationale de « 500 ans de la Réforme » et « 600 ans de Nicolas de Flue » le 1er avril dernier à Zoug, l’ouverture œcuménique vécue en cette occasion soit le début d’un processus de réconciliation des Églises et non son aboutissement.

Solidarité protestante Suisse
L’AD décide de créer la conférence Solidarité protestante suisse, qui reprendra l’ensemble des tâches de l’association du même nom. La nouvelle Conférence aura pour tâche l’organisation de la traditionnelle collecte du dimanche de la Réformation dont les montants permettent de soutenir des Églises ou des communautés protestantes en région de diaspora.

Comptes 2016 et rapport annuel de la FEPS
Les comptes de l’exercice 2016 bouclent sur un excédent de recettes de CHF 7 327. Les délégués adoptent les comptes et le rapport d’activité 2016 de la FEPS, tous deux structurés selon les objectifs de législature du Conseil.