Première œcuménique : le président de la FEPS prêche à l’Église catholique durant le temps de Pâques

Le président du Conseil de la Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS, Gottfried Locher, donne un signal œcuménique fort dans le cadre des « 500 ans de la Réforme ». À l’invitation de l’abbé Christian Schaller, il prêchera dans la plus grande église catholique romaine de la ville de Berne lors de toutes les messes principales du temps de la Passion et de Pâques.
© REUTERS/Pascal Lauener

Cette première œcuménique a pour toile de fond l’anniversaire des « 500 ans de la Réforme ». La Réforme a transformé toute la Suisse. On peut donc aujourd’hui commémorer et célébrer ensemble, en réfléchissant à la voie à suivre en matière d’œcuménisme.

Dans son cycle de six prédications, Gottfried Locher cherche à représenter le mystère de la mort et de la résurrection aux fidèles participant à la messe : « Je suis ravi de célébrer le temps de la Passion et Pâques dans un véritable esprit œcuménique. Nous dépassons ainsi les frontières confessionnelles. Lors de la plus importante fête du christianisme, nous célébrons toutes et tous la même chose. Malgré nos différences, ce qui nous unit est donc beaucoup plus grand que ce qui nous sépare ».

Cette célébration commune relève également d’une grande importance pour l’Église catholique. L’abbé Christian Schaller, curé de la paroisse de la Trinité à Berne : « Nous sommes la paroisse catholique la plus ancienne de Suisse sur territoire protestant. Ici à Berne se trouvent les pionniers de l’œcuménisme – des deux côtés – depuis 220 ans. Bien des choses se sont passé durant cette longue période – des belles choses comme des moins belles, des choses prometteuses comme des choses affligeantes. Notre célébration commune de Pâques cherche à guérir les plaies, exprimer notre gratitude pour ce qui a été accompli et nous lance le défi de continuer à aller de l’avant ensemble ».

Toutes les chrétiennes et les chrétiens sont invités à vivre ensemble les célébrations communes à l’Église de la Trinité à Berne (Taubenstrasse 6, 3011 Berne ; titre des prédications entre parenthèses) aux dates suivantes :

  • Mercredi des Cendres, 1er mars à 18 h 30
    (« La prière pour les débutants » ou comment entrer en dialogue avec Dieu)
  • Dimanche des Rameaux, 9 avril à 11 h 00
    (« Les symboles des rois » ou de combien de chevaux-vapeur l’être humain a-t-il besoin ?)
  • Jeudi Saint, 13 avril à 18 h 30
    (« Le jour de lessive pour les prétentieux » ou la hiérarchie enfin autrement)
  • Vendredi Saint, 14 avril à 15 h 00
    (« Éclipse solaire » ou paroles dans l’obscurité)
  • Veillée pascale (samedi), 15 avril à 21 h 00
    (« 10 000 lumen » ou la nuit tombe ! »)
  • Dimanche de Pâques, 16 avril à 11 h 00
    (« Ô étoile » ou qui aura le dernier mot et qui ne l’aura pas).                           

Le Jubilé de la Réforme propose deux autres événements œcuméniques : le 1er avril 2017, à Zoug, dans le cadre de la journée de commémoration et de célébration « 600 ans de Nicolas de Flue – 500 ans de la Réforme », une célébration œcuménique « Ensemble vers le milieu » avec Felix Gmür, évêque de Bâle et Gottfried Locher, président du Conseil de la FEPS ;

De mai à septembre, la FEPS et la Conférence des évêques suisses proposent ensemble un « pavillon suisse » lors de l’exposition mondiale « Portes de la liberté » à Wittenberg en Allemagne, dans le cadre du jubilé de la Réforme.