Conférence des Églises européennes KEK

La Fédération est membre fondatrice de la KEK. La KEK, comme organe régional du Conseil Oecuménique des Eglises COE, a un rôle important à jouer sur le plan du dialogue théologique (une grande partie des Églises orthodoxes sont européennes) et du débat éthique (la majorité des États européens sont membres de l’Union Européenne UE ou associés). La KEK, fondée en 1959 en réponse à la guerre froide, a une mission de réconciliation. En 2009, lors de sa dernière Assemblée générale à Lyon, elle a décidé de procéder à une révision de sa Constitution et donc à la révision de ses tâches et missions principales. La Fédération a fortement soutenu ce processus de réforme et délégué Charlotte Kuffer, présidente de l’Église protestante de Genève, dans le groupe de travail ad hoc. L’Assemblé prévue en 2013 à Budapest devra décider de la nouvelle identité de la KEK, ainsi que de sa structure et de son fonctionnement. La Fédération sera présente à l’Assemblée de Budapest avec la délégation suivante : Kristin Rossier (vice-présidente du Conseil de la Fédération des Églises), Thomas Gottschall, conseiller synodal (GR), Daniel Schmid Holz (SG), Serge Fornerod (Fédération des Églises). Charlotte Kuffer (GE), membre du Présidium de la KEK, est déléguée ex officio. La Fédération est également activement présente dans les trois commissions actuelles de la KEK : Serge Fornerod (Fédération des Églises) préside la Commission Église et Société, Andreas Hunziker (AG) est membre du Comité exécutif de la Commission Églises en dialogue, Simon Röthlisberger (Fédération des Églises) est membre de la Commission des Églises pour les migrants en Europe CCME.