Église et environnement

CC/Forest Wander

L’ancien Institut d’éthique sociale – et par là même la Fédération des Églises – compte au nombre des co-fondateurs de l’association œcuménique « oeku Eglise et environnement » (1986), à côté de différentes Églises cantonales, paroisses et ordres. Depuis, un collaborateur de la Fédération des Églises siège au comité et collabore aux projets de oeku. Il y a 25 ans maintenant que oeku s’engage à l’échelle de la Suisse pour la sauvegarde de la Création. Elle

  • encourage un comportement respectueux de l’environnement au sein des Églises ;
  • stimule l’apprentissage et l’expérience de la théologie de la création au sein des paroisses ;
  • alimente le débat public de réflexions théologiques et éthiques sur les questions environnementales.

oeku élabore chaque année des matériaux pour le Temps de la Création (du 1.9 au 4.10), qui sont utilisés dans des centaines de paroisses en Suisse, parfois même à l’étranger. Les sujets varient, une série sur les milieux de vie est prévue pour la période 2011-2015 (forêt, terres cultivées, eaux, zones habitées, montagne).

La Fédération des Églises recommande à ses églises membres de fêter le Temps de la Création dans le sens du Troisième Rassemblement œcuménique européen (2007). oeku soutient la protection de l’environnement au quotidien par le « Umwelthandbuch für Kirchgemeinden » (2002) et son pendant français « Paroisses vertes » (2010), par des cours s’adressant aux sacristains, par la formation de coaches ecclésiastiques en énergie, par des réunions ecclésiastiques de spécialistes de la construction et par des approches visant une certification environnementale des paroisses (« Grüner Güggel ») et bien d’autres choses encore.

oeku fournit également des matériaux pour l’enseignement de la religion, la théologie et la spiritualité de la Création ainsi que le débat théologique et éthique sur les questions environnementales. L’association collabore régulièrement, ce faisant, avec les services spécialisés des Églises cantonales, avec Justitia et Pax (Conférence des évêques suisses) ainsi qu’avec les chargés de théologie et d’éthique de la Fédération des Églises.